Maladie cœliaque / Intolérance au gluten

Quand pouvons-nous détecter les premiers symptômes de la Maladie cœliaque chez le bébé? Après les 4 mois de l’enfant : lorsque le gluten commence à être introduit petit à petit dans l’alimentation de l’enfant. On le trouve sous différentes formespour les connaitre et reconnaitre, je vous invite à consulter les rubriques correspondantes ci-dessous. C’est justement à partir de ce moment précis que l’enfant peut montrer une réaction d’intolérance au gluten via l’apparition de divers symptômes.

Quelles sont les symptômes de la maladie cœliaque chez l’enfant? Il faut savoir que l’enfant peut mettre du temps à développer des symptômes flagrants : des mois voire quelques années. D’un part, les effets sont divergents d’une personne à l’autre. D’autre part, ils sont propres à chacun. Ainsi, il est possible q’un enfant puisse avoir de multiples symptômes.

SYMPTÔMES DE LA MALADIE CŒLIAQUE

  • carences : en fer, en vitamines, en magnésium…
  • troubles alimentaires : anorexie ou manque d’appétit
  • problèmes digestif, intestinal et abdominal : vomissement, diarrhée chronique alternant parfois avec une constipation, constipation, douleur abdominale récurrente, ballonnement
  • problèmes de croissance : retard de croissance pondérale, amaigrissement, retard de croissance staturale, retard de croissance ou une petite taille, retard de croissance pondérale, retard de puberté
  • problèmes buccaux : aphtose à répétition, anomalie de l’émail dentaire
  • problèmes de peau : dermatite herpétiforme
  • problèmes articulaires : douleur ou atteinte articulaire
  • problèmes de comportement : changements d’humeur, irritabilité, grosse fatigue

Les maux sont les mêmes que pour l’hypersensibilité au gluten. C’est pourquoi seul un diagnostique peut identifier l’intolérance.

maladie coeliaqueComment savoir médicalement si l’enfant est malade cœliaque? Tout simplement en consultant un pédiatre gastro-entérologue avec la liste des symptômes constatés. Le spécialiste pourra par conséquent faire un diagnostique grâce à des tests sanguins appropriés en recherchant des anticorps tels que : antiréticuline de la classe IgAantigliadine IgA et IgGanti-endomysium IgA et IgG et antitransglutaminase IgA et IgG. La biopsie duodénales n’est plus nécessaire pour les enfants. Elle peut être conseillée par le médecin, tout dépend aussi de l’âge de l’enfant.

Lorsque le diagnostique est déterminé de l’intolérance au gluten : On parle de la maladie cœliaque. La maladie cœliaque est une maladie auto-immune ! C’est le résultat d’un dysfonctionnement du système immunitaire. Ingérer et être en contact direct avec du gluten = rend malade. Lorsque l’on mange du gluten, le corps n’accepte pas de digérer. Il y a une mal-digestion. Le corps subit donc une attaque. Les intestins par exemple vont se défendre en fabriquant des anticorps. Cependant ces anticorps agissent sur les intestins en les abîmant. Les villosités de la parois de l’intestin sont atrophiées. La personne intolérante au gluten est confrontée à des carences alimentaires dues à une malabsorption des nutriments, des vitamines et des oligo-éléments.

EXEMPLE

Etre en contact direct avec la farine de blé sur la peau, ou via l’utilisation de certains cosmétiques ou de médicaments contenant du gluten rend malade ! Cela est aussi valable avec des traces de gluten (produits alimentaires spécifiant « traces de gluten » ou « produits fabriqués dans un laboratoire en présence de gluten »). La personne intolérante au gluten souffre souvent d’inflammation intestinale ! Dans le cas précis d’une maladie auto-immune, les anticorps agissent contre soi, notamment sur la partie atteinte par le gluten. Il s’agit d’une auto destruction partielle. Le phénomène est un « mimétisme moléculaire » : en se défendant contre ses antigènes, le système immunitaire va aussi s’attaquer à soi-même.

logo sans glutenLa solution prescrite aujourd’hui par les professionnels de la santé : Un régime sans gluten est la solution pour supprimer tous les symptôme et rééquilibre la flore intestinale. Pour établir une alimentation équilibrée et adéquate, il est fortement recommandé de consulter un spécialiste de la nutrition.

A l’international les scientifiques, chercheurs, gastro-entérologues et pédiatres gastro-entérologues travaillent ensembles. Ils développent des études et des recherches afin d’apporter une solution complémentaire au régime sans gluten ou pour trouver  d’autres alternatives.

CONCLUSION

Il importe de connaitre ce chiffre : la maladie cœliaque ou dite l’intolérance au gluten touche environ 2% de la population. Dès le diagnostique établi, un régime alimentaire adéquat est la solution (à construire avec l’aide d’un spécialiste de la nutrition). Le gluten est donc strictement interdit. Le régime sans gluten est une hygiène de vie! Pour cela, de nouvelles habitudes de consommation  sont à adopter : lire les étiquettes des produits (la liste des ingrédients précise les allergènes qui sont écrits en gras), identifier visuellement le logo « SANS GLUTEN », bien vérifier sur l’emballage si préciser « SANS GLUTEN », repérer le gluten sous toutes ses formes et cuisiner sans gluten. La famille et l’entourage apprennent un nouveau mode de vie efficace pour combattre la maladie cœliaque autour de l’enfant intolérant. N’oubliez pas que les recherches avancent sur la maladie. Nous espérons ainsi qu’un jour les intolérants au gluten auront peut-être d’autres solutions.

Pour plus d’informations, consultez les articles correspondants :