Comment réussir sa grossesse ? Comment gérer son alimentation ? Le fœtus évolue-t-il normalement durant les 9 mois ? L’enfant sera-t-il lui aussi intolérant au gluten ?

Autant de questions qui nous traversent l’esprit en étant malade cœliaque et enceinte! Éclaircir tous ces points est primordial pour d’1 déstresser et de 2 réussir sa grossesse. J’espère que mon expérience de vie sur ce sujet en aidera certaines.

enceinte et coeliaque

# Le suivi médical est important 
  • Rappeler aux divers spécialistes de la santé votre maladie cœliaque. Leur demander de vérifier vos carences alimentaires tout au long des 9 mois.
  • Consulter en premier un gynécologue. Puis s’organiser, pour effectuer un suivi de grossesse mensuel via un spécialiste de la santé : soit par un gynécologue / soit par un médecin obstétrique / ou soit par une sage-femme.
  • Bien réaliser toutes les échographies prescrites durant les 3 trimestres (1 écho par trimestre à faire). C’est lors de ces examens que le docteur suit l’évolution du fœtus.
  • Effectuer les différents examens sanguins. Les carences sont surveillées, en plus du  taux de fer (ferritine) et du taux du sucre (glucose, glycémie).
# Une alimentation équilibrée !
  • Consulter un nutritionniste, si cela vous rassure afin d’adapter votre régime alimentaire sans gluten adéquat correspondant à votre maternité.
  • Profiter de la grossesse pour acheter des produits bio, plus faibles en pesticides et plus sain pour la santé !
  • Prévenir de certaines infections : mains propres, réfrigérateur nettoyé etc…
  • Prévenir la listériose et la toxoplasmose
  • Fuir les produits toxiques pour le fœtus : alcool et tabac.
  • Modérer les boissons contenant de la caféine.
  • Réduire la consommation de soja et s’orienter vers d’autres produits tels : laits végétales, yaourts à base de brebis ou de chèvre.
  • Varier votre alimentation en palliant à d’éventuelles carences. Pour cela, adapter le régime sans gluten à une cuisine équilibrée en suivant les bases de la nutrition diététique.
  • Gérer son appétit tout au long de la journée.

 « Bien manger, bouger, protège votre santé. Manger 5 fruits et légumes par jour. Limiter la consommation d’huile, de sucre et de sel. Boire de l’eau à volonté, tout au long de la journée »- Recommandations gouvernementales.

# L’évolution du fœtus
  • Votre bébé se forme et grandit en se nourrissant de ce que vous mangez. « Zéro gluten » fait que le futur bébé n’aura aucune trace de gluten en lui.
  • Si vous mangez par exemple une tranche de pain à base de gluten,  le fœtus lui n’aura ingéré que 10%.

Petit rappel : les études actuelles montrent que ce n’est qu’une fois que le nourrisson commence sa diversification alimentation (le blé est petit à petit incorporer dans ses repas), que des symptômes peuvent apparaître et vous interpellez. Dans ce cas précis, rapprocher vous d’un spécialiste de la santé comme un pédiatre-gastro entérologue. Il fera les examens nécessaires (tests sanguins adéquats) afin de définir si l’enfant est malade cœliaque ou non. Un enfant d’un parent intolérant au gluten peut l’être aussi comme tout l’inverse. Seuls les tests le diront.

# Être soi-même

Rester soi-même est essentiel à la réussite de sa grossesse tout comme conserver ses habitudes alimentaires et varier les aliments en privilégiant les produits de saison. Être assidu dans ses rendez-vous et son suivi, vous mène sur le bon chemin. Il faut également trouver son épanouissement personnel.
Et pourquoi pas, dans le domaine culinaire sans gluten ?

  • Éclater vous à goûter les nouveaux produits sans gluten !
  • Suivre les nombreux blogs culinaires sans gluten pour égayer vos papilles.
  • Pour le plus grand plaisir de toute la famille, réaliser de nouvelles recettes et élaborer des plats savoureux !